Nos impressions post-voyage


Grosvenor Arch

Le budget final pour nous quatre :

Le plus gros morceau : l'avion: 4110 euros en tout pour:
                                         4 AR Paris New-York
                                         4 allers simples : NY - Denver
                                         4 allers simples : Denver - Miami
                                         4 allers simples: Orlando-NY
à cela il faut rajouter le prix des 3 bagages mis en soute lors des vols intérieurs (9x 25$)
 Les voitures : La Jeep Grand Cherokee louée pendant 32 jours pour 1486 euros avec le plein inclus.
                        la Kia louée pendant 5 jours en Floride: 205 euros avec le plein inclus.

16 nuitées à l'hôtel, en B&B ou chez l'habitant pour environ 1 200 euros.
28 nuitées en camping dont 5 gratuites soit environ : 350 euros

On arrive à un total de 7517 euros avant les dépenses diverses d'environ un peu plus de 5 000 euros (nourriture, restaurants, essence, péages, shopping, activités diverses...).
Soit un grand total d'environ 12 500 euros.
A titre de comparaison, il y a 3 ans nous avions payé environ 10 000 euros pour 7 semaines mais nous avons pris davantage l'avion cette année, dépensé plus en shopping, en nuits d'hôtels et en activités (notamment en Floride).
Un truc qu'on ne connaissait pas encore à cette époque : les sites de cashback. Je l'ai découvert en 2015 seulement, c'est dommage, nous aurions pu avoir un retour de plus de 250 euros rien qu'avec la location de voiture et les nuitées à l'hôtel. Le site où on s'est inscrit depuis se nomme iGraal. L'inscription est gratuite et on récupère un % de ce qu'on achète sur Internet: hôtels, location de voiture mais aussi trajets en avion, vêtements ... 


Nos coups de cœur:


C'est un peu la rubrique des tops et des flops du voyage ...
Nos petits problèmes rencontrés sont évidemment à relativiser en comparaison de la météo déplorable qu'il y a eu en cette fin d'été 2013 dans l'Ouest des Usa avec de trop nombreux morts à la clé. A ceci, ajoutons également le shutdown qui a engendré la fermeture de tous les parcs nationaux pendant de nombreux jours.
Ainsi, nos descriptions des flops n'ont rien d'une complainte, certains sont très subjectifs et sont à relativiser, d'autres sont plus concrets et chacun  pourra s'y reconnaître ...



Ce qu'on n'a pas trop aimé:

- La route 66 de Kingman à Williams. Notre attente était peut être trop forte vis à vis d'elle.
C'est sûr, quelques passionnés ont réussi à sauver ce qui était condamné à disparaître mais au final hormis quelques voitures vintage exposées, les magasins ouverts ne vendent quasiment que des babioles made in China. On trouve plus d'accessoires des années 40,50,60 et 70 dans des "Antique shops" ou des "Flea Markets" disséminés le long des autres routes rencontrées.
En plus, entre ces deux villes, la route est franchement sans intérêt...
Donc ce n'est pas une destination à proprement parler mais une liaison connue entre deux sites.
On préfère nettement une belle route panoramique à cette route 66.


- L'augmentation du prix de l'essence ces 20 dernières années. Je me souviens payer un gallon de "Regular Unleaded" à 88 cents au début des années 1990. Cette année on a vu des pompes affichant presque 4$ le gallon.
Voir les prix par état ici: http://gasbuddy.com/
Le budget essence qui était insignifiant il y a encore quelques années est vraiment à prendre en compte maintenant, surtout qu'on roule beaucoup pendant ce type de voyage et qu'on loue souvent des voitures plus gourmandes.

- La fermeture de bonne heure des restaurants. Dans l'Ouest, à 21h00 certains restaurants ne servent plus aux clients entrant dans le restaurant... surprenant pour nous Européens, alors que le quincailler local lui est encore parfois ouvert à cette heure-là.
Le record absolu: le Wicked Spoon ferme à 21h00 bien que localisé à Las Vegas !!!

- L'équipement des voitures de location et d'une manière plus large la prise en charge de la voiture.
Déjà au comptoir, il faut en général "ferrailler" avec le vendeur pour ne pas qu'il vous rajoute des assurances auxquelles vous avez déjà souscrites. Ensuite sur le modèle loué, Ils  essaieront de vous "refiler" la voiture qu'ils ont sur les bras depuis un moment. Et quand vous aurez passé avec succès ces obstacles, il vous restera à bien faire le tour du véhicule sur le parking du loueur pour noter tous les coups sur la carrosserie non répertoriés sur l'état des lieux de la voiture. 
Pour notre part, après avoir réussi à obtenir un Grand Cherokee 4x4, ce sont les pneus qui se sont révélés insuffisants. En effet, par mesure d'économie, les loueurs installent souvent des pneus pour voitures routières sur leurs 4x4 si bien que ces derniers sont très fragiles sur les pistes.
Tout en roulant avec mesure sur celles-ci, deux pneus ont tout de même éclaté ...

- Arriver en retard sur les sites quand on veut absolument assister au coucher de soleil. Je sais bien que certains photographes apprécient cette fameuse "Blue Hour" (l'heure qui suit le coucher du soleil) mais on n'a pas été si convaincus que cela.
Bref, il faut toujours compter large quand on se rend à un endroit et d'autant plus quand cet endroit se situe au bout d'une piste... 

Ce qu'on a bien aimé:

Je ne parlerai que des lieux, le reste serait trop long à décrire mais d'une manière générale, on se sent bien aux Etats-Unis et ses habitants n'y sont pas pour rien dans cette sensation.
Même avec des touristes rencontrés ça et là, on a toujours échangé amicalement, heureux que nous étions de partager ces moments d'exception !

- Les routes panoramiques: l'UT 128 avant d'arriver sur Moab; la 95 entre Blanding et Hanksville;
la 24 entre Caineville et Torrey; la 12 en allant sur Escalante; la 550 entre Durango et Montrose ...j'en passe beaucoup tant celles-ci sont nombreuses ...

- Ne pas oublier non plus les pistes panoramiques: le Burr trail, la Skutumpah Road, la Cottonwood Canyon Road, le Schafer Trail et la Potash Road et enfin la piste de Cathedral Valley.

- Les slots canyons qui ont tenu leurs promesses: Willis Creek pour ses hautes et très photogéniques parois.
Peek-a-Boo et Spooky Gulch pour leur côté physique et ludique.
Crack canyon pour sa superbe marche d'approche et Little Wild Horse Canyon pour la variété de ses parties étroites et Leprechaun pour l'acharnement qu'on y a mis pour le dénicher !

- Les levers de soleil merveilleux: Dead Horse Point State Park, Egypt Trailhead, Cathedral Valley, "Egg Factory" à Bisti Badlands, l'UT 163 de Mexican Hat à Monument Valley...

- Nos bivouacs: On appréciait déjà beaucoup les emplacements spacieux des campings d'état qui sont dans les parcs. Mais-là, c'est encore plus fort: moments de solitude absolue, ciels parsemés d'étoiles, silence apaisant ou angoissant au cœur d'une nature exceptionnelle. Petits déjeuners d'anthologie face à des panoramas inoubliables.

- Des endroits où la nature a œuvré remarquablement: On pense tout de suite à the Wave bien sûr, mais aussi toutes ces parois de slots canyons, ces arches et ponts naturels, les couleurs des rochers de Valley of Fire, les cascades bleues d'Havasupai, les Gobelins rougeoyants du parc du même nom, la dentelle tout en fragilité d'Edmaier's Secret, le mélange du vert et de l'ocre dans Coyote Gulch, l'arrivée dans Cathedral Gorge et la vision de ces énormes puits de lumière, la randonnée de Kanarra Falls, quand je pense que cette randonnée qui était à la base un plan B pour suppléer notre échec au tirage de la randonnée du Subway dans Zion ! Les gargouilles de Little Finland, le panorama en haut d'Observation Point à Zion et même le crocodile rock de Five Hole Arch !

Si cela vous intéresse, vous pouvez aussi consulter notre dernier voyage aux USA l'été 2015 : http://jeveuxcamperauxusa3.blogspot.fr/


Les blogs amis: visitez-les, ils sont plein de bons conseils !

Celui de Fred:

http://rafa7722.unblog.fr/2013/01/17/usa-canada-destination-nature-2012/

Celui de Jonathan:

http://americandream-2013.blogspot.fr/



Deux pages qui pourraient vous aider à préparer un futur voyage aux USA:


Conseils sur l'organisation d'un voyage aux USA

Achats pratiques avant de partir