Las vegas (suite) - la route 66 - Havasupai

Mardi 13 août:

Ce matin, nous déjeunons au restaurant de notre hôtel. Le petit déjeuner est proposé à 17,25 $ et le résultat est plutôt honnête sans être pour autant transcendant. La nourriture est bonne et variée mais la salle n'a rien d'intimiste et le tout ressemble à une vaste cantine.
Comme notre planning initial était de nous détendre à Vegas, nous ne dérogeons pas à nos plans en envisageant de tester le roller coaster du New York-New York:


Le "ride" dure 3 petites minutes mais ne manque pas de piquant.
Vue aérienne sur le Strip garantie en haut de la première boucle. Bon, après on ne voit plus rien ...Le tour coûte quand même 14$ par personne, on ne refera pas un autre tour puisque d'autres rollers coasters sont prévus en Floride.
Nous passerons ensuite une bonne vingtaine de minutes dans le Coca-Cola Store qui fourmille de bibelots divers à l'effigie de la marque. Louison achète d'ailleurs une (superbe ?) grenouillère Coca Cola pour passer l'hiver au chaud.
Puis nous passerons une bonne partie de la journée au complexe aquatique du MGM à nous détendre et à récupérer.
Pour ne pas réitérer notre mésaventure du Wicked Spoon, nous décidons cette fois-ci de partir plus tôt dîner. Par contre, nous optons pour un buffet concurrent lui aussi plébiscité par ses clients: le buffet du Wynn (40 $ le repas).


Et le buffet est vraiment à la hauteur. Finalement pour 30 euros (au taux du dollar en 2013), on y mange très bien.
Un lien sur le buffet du Wynn.
Le soir après une ultime balade sur le Strip, nous nous rendons au MGM pour assister à un spectacle du Cirque du Soleil :Kà à 21h30.
Nous ressortirons enchantés de la représentation: jeux de scène et machinerie exceptionnels à la hauteur du prix payé.
Pour obtenir des réductions sur les représentations, vous pouvez essayer ce lien: http://www.smartervegas.com/shows/ka_-_cirque_du_soleil/ticketsdiscounts.aspx
Nous passerons finalement les derniers instants de la journée dans notre chambre ...
Au final, c'est la première fois que nous faisons si peu de choses à Vegas. On était venus se détendre en priorité, et bien on a respecté le cahier des charges ! Était-ce dû à la fatigue accumulée de ces derniers jours ou au fait qu'on y allait pour la 4ème fois ? 
Je pense en partie éliminer la dernière idée car on serait bien resté une journée de plus histoire de retourner dans le Downtown qu'on avait bien apprécié il y a 3 ans.

Mercredi 14 août:

Nous déjeunons à nouveau au restaurant de notre hôtel, c'est quand même plus pratique, et prenons la route vers notre garagiste qui va nous changer le pneu. Cela fait quand même 72 h que je roule sur la roue de secours même si à Vegas je sais qu'il n'y a pas grand risque.
Cela va nous prendre quand même une heure et nous délester de 200 $.
Nous allons ensuite faire les courses au Walmart qui se trouve à 2 miles du garage sur Craig Road et inévitablement, l'arrêt "courses" se transforme en arrêt "shopping"...
Ayant pris pas mal de retard, nous nous dirigeons ensuite vers Kingman car le programme du jour est d'arpenter un bout de la route 66 jusqu'à Seligman.
A Hackberry, nous faisons une halte dans l'inévitable "General Store"

 
 
 

Les toilettes hommes valent le déplacement ! (non recommandé aux jeunes enfants) mais cela a bien fait rire Geoffrey et d'ailleurs c'est lui qui m'a recommandé d'y aller !
Nous allons ensuite à Seligman qui sera notre destination finale de la journée.

 
 








Au final, on est un peu mitigé sur ce morceau de route 66. Ceux qui la visitent avec un brin de nostalgie de ces années-là y trouveront sûrement leur compte. Et puis, tous ces individus qui ont oeuvré pour que cet endroit ne meure pas méritent au moins qu'on s'y arrête.  
Par contre, la route entre les villes est passablement ennuyeuse, elle n'a rien à voir avec une route scénique. Les boutiques vendent aussi pas mal de babioles qui n'ont rien d'authentique ! Franchement, on trouve beaucoup plus de véritables objets des années 40,50,60 et 70 dans les "Antique shops" ou même certains "Flea Markets" disposés le long d'autres routes et pour moins cher...
Cette nuit, nous dormons au camping de la chaîne KOA de Seligman. Celui-là ne déroge pas à la règle immuable dans tous les KOA: blocs sanitaires grands et assez propres, piscine, emplacement cher (35 $) et tristounet. Ah si! J'oubliais...celui de Seligman a la voie ferrée qui passe à 50 m de sa clôture. On se serait bien passé de cette originalité ! 

Jeudi 15 août:


Agrandir le plan


Après une nuit un peu mouvementée causée par des convois de wagons interminables et qui faisaient trembler le sol, nous nous réveillons pour un coup assez tard (7h00 quand même). Nous partons finalement de ce camping (sans regret) à 8h00. On se dépêche car c'est aujourd'hui que nous avons prévu de descendre dans la réserve indienne d'Havasupai. On arrive au Hualapai Hilltop à 9h30, soit 1h30 depuis Seligman (curieusement Google maps indiquait 2h56 !) 
Les 2 parkings sont assez chargés mais on a trouvé sans problème une place.
Chargés de tout notre barda, nous commençons la descente à 10 h00. Je crois bien que nous sommes quasiment les derniers à entamer la marche alors que d'autres reviennent déjà du bas. Ouah! Mais ils se sont levés vers 4h00 du matin ?!
Nous partons avec la tente (10 kg), des polaires (même s'ils ne nous servent pas ils remplaceront nos chers oreillers), de l'eau (3 litres chacun), de la nourriture pour 3 repas (ce midi, ce soir et demain matin), des chaussures d'eau, des serviettes, des pastilles pour purifier l'eau, une petite trousse de secours, appareil photo, argent et papiers.
Ce qui nous inquiète au départ est le temps. Le ciel est gris et des nuages noirs rôdent. La météo prévoit une amélioration pour demain, alors on y va. 
En marchant, il faut faire attention aux convois de chevaux (très nombreux) et surtout à la poussière qu'ils soulèvent (attention aux appareils photos).  L'hélicoptère, lui, est en perpétuelle rotation entre le village et le Hilltop ce qui ne rend pas la rando particulièrement bucolique !
A 2 miles du village, on s'accorde une pause pique-nique à l'ombre à côté d'une famille américaine qui invitera nos ados au dessert à partager leur pot de pâte à tartiner très connue en Europe.
Ils ne sont pas très chargés car ils vont au lodge de la réserve.
Arrivés au village de Supai (entre les miles 7 et 8),  on s'acquitte du droit d'entrée et de la nuit en camping: 250 $ pour nous 4 . Oui, oui, c'est hors de prix ! On nous attache un petit bracelet qui sera la preuve de notre achat.
La somme payée se décompte comme suit: 35$ de droit d'entrée + 5 dollars de taxe environnementale + 17 $ pour la nuitée de camping, le tout taxé à 10 %... et multiplié par 4 ... ce qui nous fait 250 dollars. Par comparaison, la nuit au lodge revient à 145 $ la nuit à 4. Donc, on aurait peut-être dû dormir au lodge...
Je remarque au passage que le bureau vend des petites bouteilles d'eau à 1 $ seulement ! Tiens, tout n'est pas cher à Havasupai. On passe aussi devant l'école, l'église, les habitations et là on s'aperçoit quand même que la malbouffe a frappé chez ces Indiens. Un grand nombre d'entre eux sont gros. En passant après à l'épicerie locale, et en vérifiant les denrées sur les étalages, on  a hélas la confirmation de ce qu'on pensait...
Quelques cultures de maïs dans le canyon :


On continue notre bonhomme de chemin et on passe devant des premières chutes: les Fifty Foot Falls, puis les Little et Old Navajo Falls:



On constate déjà avec plaisir que l'eau est bien bleue.
Cette couleur tient au fait que l'eau est saturée en calcaire.
Puis au mile 9, on franchit un pont et quelques centaines de mètres après, on arrive enfin à ce qu'on rêvait de voir depuis un moment:  
Havasu Falls.





 

La vue est à tomber par terre... En plus par chance, le ciel se dégage. La baignade arrive donc à point nommé ...après 5 heures de marche.



 
 






Nous restons sur place deux bonnes heures à se tremper et à se détendre après les 16 kms avalés.
Nous continuons ensuite le chemin  qui nous mène au camping (entre les miles 9 et 10).
Après avoir monté la tente, nous allons aux Mooney Falls (mile 10).





 

La chute est aussi très belle, d'ailleurs certains ont planté leur tente juste au dessus de la cascade.
Par contre, la baignade est plus compliquée car la descente a l'air hasardeuse quand même. Et puis après 10 miles dans les jambes, on se sent moins agile. On se contentera donc de l'admirer du haut.
Le soir, c'est un peu difficile de s'occuper dans le coin. Nos jeux sont restés là-haut ainsi que les livres. On se contentera donc d'une partie de pétanque-cailloux. Assez drôle mais trajectoire de la pierre très aléatoire...
Le camping n'a pas de douche mais celle-ci ne servirait à rien vu qu'on peut se baigner dans le "Havasu Creek" qui serpente à travers le camping.


Pour l'eau consommable, un robinet est présent dans le camping et des analyses ont eu lieu début août ne décelant aucune bactérie suspecte. Et puis les toilettes sèches, contrairement à ce que j'avais pu lire dans les forums, sont propres.

Vendredi 16 août:
 
On n'a franchement pas envie de se lever tôt ce matin car hier, le temps passé sur place a quand même été très court et on aimerait bien encore en profiter un peu ce matin. La météo annonce une très belle journée, on sait que si on en profite, on le paiera dans la remontée mais tant pis dans 10 ans on ne regrettera pas d'en avoir profité plus !
Donc, pliage de la tente et direction Havasu Falls à nouveau:



 
Et ce matin il n'y a personne ! Le partants sont déjà loin et les arrivants pas encore arrivés. Le paradis pour nous tout seuls !
Nous nous mettons en route seulement vers 11h00 après avoir fait quelques courses pour le pique-nique à l'épicerie. D'ailleurs, les prix sont certes élevés mais honnêtement je m'attendais à plus.

Sommes-nous restés assez longtemps à Havasupai ?

     A première vue, je dirais que oui, le site compris entre le village de Supai et les Mooney Falls est assez vite vu. Mais si nous étions restés une journée de plus, nous aurions été au delà des Mooney Falls et d'après le retour de certains internautes, la balade en vaut vraiment la peine...
Après, les adeptes de la farniente et des baignades trouveront aussi leur compte en restant plusieurs jours sur le site. 

Je ne vais pas vous cacher que la montée a été exténuante avec la chaleur et surtout avec les 20 kg que j'avais sur le dos (j'ai eu pitié de Louison et je lui ai ainsi porté son sac).


Nous arriverons au Hilltop à 16h00, après 5 heures de marche.

Nouveauté depuis février 2017:
On peut réserver maintenant son emplacement de camping via le net. Pour avoir des informations officielles sur le parc ainsi que les numéros de réservation, voici le nouveau lien: 
http://theofficialhavasupaitribe.com/

A noter, que les Indiens n'ont jamais répondu aux courriels que je leur ai envoyés. J'ai donc été obligé d'appeler pour réserver.
Quant à leur accueil, ils ont été très courtois tant au téléphone que dans la réserve. Le matin du départ d'ailleurs, celui qui avait un rôle de contrôleur au camping m'a proposé de nous racheter notre tente.
En effet, il nous a dit que c'était rare d'en voir une ici avec 2 chambres. Je lui ai répondu que je devais être le seul malade à descendre une tente de camping (et non de randonnée) aussi grande  et que cela aurait été avec plaisir que je la lui laisse. Mais on en avait encore besoin pour 4 nuits. Il n'a pas paru navré plus que ça et nous a souhaité une bonne remontée.
Ce soir, nous devons dormir à Sedona, donc il ne faut pas traîner.
A Williams, nous nous arrêtons dîner à Pizza Hut (57 $ à 4 boissons incluses) et nous arrivons au camping de Cave Spring à Sedona de nuit et ... sous la pluie.