La route 163 vers Monument Valley, Road Canyon, Goosenecks State Park, nuit à Bisti Badlands

Lundi 19 août:

Nous nous levons, Catherine et moi, de bonne heure ce matin car on a envie d'aller voir le lever de soleil sur cette fameuse route 163.
Nous décollons donc à 7h00 et nous dirigeons vers Monument Valley. Nous adorons ce parc et je pense que si j'avais à choisir lequel des parcs reflète le plus l'Ouest américain tel qu'on se le représente, je répondrais sans hésiter : Monument Valley !
Mais aujourd'hui, nous n'y irons pas car nous y sommes déjà allés deux fois dont une en 1990 où à l'époque on avait un peu plus de liberté pour déambuler dans le parc...Je regrette quand même un peu ces moments.
Non, aujourd'hui, nous nous contenterons juste de la route qui y mène et qui offre déjà de superbes points de vue:

















Après avoir enchanté nos pupilles, nous retournons à l'hôtel afin d'y déjeuner. cela tombe bien nos zados se réveillent ...
Bien que le San Juan Inn n'offre point le petit déjeuner à ses invités, un de ses points forts est de disposer de tables en terrasse qui surplombent la San Juan River. Et c'est un vrai régal de prendre son temps ce matin à lézarder au petit déjeuner. Quand nous nous décidons enfin à partir, tout le monde a levé le camp depuis un bon moment, Monument Valley n'attend pas !
Un bon moment de pause dans une journée assez chargée est toujours bon à prendre...
A 10h00, nous partons enfin pour notre prochaine destination: Road Canyon.
Son petit côté aventureux lors de mes recherches nous avait assez séduit et puis quel plaisir de découvrir et profiter de ruines indiennes en toute solitude.
Pour y accéder, nous prenons l'UT 261 nord, passons Goosenecks State Park (nous y reviendrons déjeuner après) montons la portion de route gravillonnée qui mène au  Mokey Dugway. De là vous avez une superbe vue sur Valley of the Gods et même Monument Valley au loin :



Ensuite il faut rouler jusqu'au mile marker 21 environ, de là une route dénommée "Gigarette Spring Road" (indiquée) part sur votre droite. Ensuite, il faut rouler encore 3,5 miles sur une piste assez roulante et prendre un petit chemin à gauche afin de s'y garer.
Pour les indications, je me suis référé encore une fois sur ce livre:


 qui donne aussi de précieuses coordonnées GPS.
Le trail depuis le parking possède quelques cairns, après 500 m de marche, nous descendons dans un canyon que l'on suit. Prendre ensuite une direction Est Nord-Est jusqu'à la jonction avec Road Canyon. Prendre à droite, marcher environ 5 minutes et repérer sur la paroi de gauche un gros Hoodoo assez visible:


La première ruine se situe juste après en hauteur. Il paraît que c'est la plus photogénique; Nous n'aurons pas l'occasion de le vérifier faute de temps pour explorer le canyon entièrement, mais néanmoins c'est vrai qu'elle est magnifique :









Au final, Road Canyon mérite vraiment une visite. La route d'accès est très belle (Goosenecks, Moki Dugway, Muley Point), la marche dans le canyon assez rapide (30 minutes) et l'isolement est garanti. Nous croiserons seulement deux personnes au retour sur le parking. Attention, il est préférable de programmer la visite le matin pour éviter que la lumière ne rentre dans la grotte et vienne délaver les couleurs du plafond.
Après nous nous dirigeons vers Goosenecks State Park, donc on redescend Moki Dugway et on arrive au parc.
A noter: celui-ci ne coûte que 2 $ (enveloppe à l'entrée).En fait il s'agit juste d'un point de vue sur les méandres de la San Juan River mais celui-ci vaut le déplacement:



Des tables sont à disposition pour pique-niquer mais une seule est abritée pour avoir de l'ombre.
Le coin, donc recèle quand même de chouettes endroits à visiter.
Monument Valley étant le phare des activités touristiques du secteur, les touristes que nous sommes n'y consacrent souvent qu'une journée. Pourtant deux jours seraient largement mieux. En combinant Valley of the Gods, Goosenecks State Park, Mule Canyon et/ou Road Canyon, Moki Dugway,  Muley Point et enfin Monument Valley ... deux jours entiers ne seraient pas de trop et en plus ces visites sont assez différentes les unes des autres...
Après la pause déjeuner, nous nous rendons vers notre destination finale: les Bisti Badlands au Nouveau Mexique.
En premier, nous nous dirigeons vers la ville de Farmington.


Agrandir le plan

Peu avant d'arriver, nous apercevrons le Shiprock:


A Farmington, nous en profitons pour faire les courses au Walmart
Ensuite nous nous dirigeons vers le site des Bisti Badlands qui se situe à une bonne quarantaine de minutes de la ville.
Il faut prendre direction Sud la route 371 en direction de Crownpoint et rouler environ 36 miles.
De là, une piste part sur la gauche (Country road 7297). C'est une piste gravillonnée très roulante. Rouler 1,8 miles puis tourner à gauche et rouler encore 1,2 miles jusqu'au parking.
Mais pour nous le temps se couvre sérieusement:



Le domaine n'est pas très vaste, le milieu est très plat car c'est un wash en fait et est donc facilement accessible pour accéder aux points remarquables du lieu. D'ailleurs il faut emprunter le plus possible ce wash au lieu de couper à vol d'oiseau.
Encore une fois pour savoir que voir dans ce coin- là, je me suis servi de deux sources :
 http://www.zehrer-online.de/htm_hikes_bistiwilderness.htm
mais aussi le livre : Photographing the Southwest "New Mexico"
En cette fin d'après-midi et sous un ciel d'encre, nous commençons à visiter le site et trouver nos premiers hoodoos:










Nous perdons quand même pas mal de temps à couper à travers le massif pour trouver les Hoodoos dont j'avais au préalable rentré les coordonnées GPS. Donc, comme je l'ai dit plus haut, il faut au maximum emprunter la partie centrale "l'autoroute" et couper au dernier moment.
La nuit tombant, nous nous rapprochons du parking. Ce soir un dilemme se pose. Nous avions prévu initialement de bivouaquer sur place mais les orages nous entourent littéralement. Il n'y a pas une direction sans éclairs à l'horizon. Un couple de Français qui avait les mêmes intentions que nous jette l'éponge et repart vers Farmington.
Un peu têtu, je propose à Catherine de monter la tente juste à côté de la voiture et, si l'orage arrive au-dessus de nous, de s'y réfugier.
En effet, pour demain on a prévu de visiter ce que nous pensons être le site n°1 ici: Cracked Eggs qu'il faut absolument voir au lever de soleil. Et je ne me vois vraiment pas me lever à 5 h du matin de Farmington afin d'arriver ici. Le site est quand même à plus de 2 km de marche du parking.
Donc, on dîne sous une petite pluie à l'abri sous l'abside de la tente et on se couche un peu inquiets quand même. Le site est pour le coup complètement désert...